C'est l'histoire de Léo

 

Notre Léo en fin d'hospitalisation 

C'était en 2006, notre petit Léo de 3 mois et demi souffrait d'une jaunisse persistante. Nous sommes arrivés à L'Hopital pour enfant La Timone de Marseille le lendemain matin de ce diagnostic, totalement perdus nous avons vu notre bébé pris en charge par les médecins, les infimières, l'échographe. Dans l'aprés midi le diagnostic tombe : il souffre d'une atrésie des voies biliaires. L'intervention de 8 heures est prévue 4 jours aprés, d'interminables tests, d'analyses. Le jour J nous les laissons nous enlever notre petit bout pour le descendre au bloc, une dizaine d'heures passent et nous pouvons enfin le voir. L'opération s'est bien passé, 3 semaines plus tard le retour à la maison est programmé. Visite prévu régulière toute les semaines pour surveiller les suites post-opératoire, 2 semaine s'écoulent, la deuxième visite il réintègre l'hopital. Perte de poid, déshydratation, le peu qu'il acceptait de manger ne lui profitait pas, il était dénutri. Son pronostic vital est engagé, les médecins nous disent de nous préparer car il ne passera pas la semaine.

Nous avons été acceuilli pour le premier séjour dans la Maison des Parents de l'Hopital de la Timone Enfants de Marseille par l'association SOLEIL AU COEUR, c'est en état de choc que nous renouvelons une demande de chambre pour ce nouveau séjour. Notre prise en charge a été formidable, complétement désemparés, ils nous ont guidé psychologiquement, émotionellement. Cette Maison est pleine de coeur, de générosité, de don de soi, des bras qui nous entourent, des mains qui se tendent, des épaules pour se poser, des oreilles pour écouter, des paroles réconfortantes, des sourires qui nous disent " tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir", et parfois aussi des p'tits coups de pieds au derrière pour dire " allez, maintenant faut y croire, courage".

 Notre Léo souffrait de complications, cette force qui nous était insufflé nous la prenions avec nous pour aller voir notre bébé, la semaine est passée et notre petit était toujours parmis nous, puis 2 semaines, puis 3 semaines, tous les jours passés étaient une victoire sur la mort, et un pas de plus vers la vie. Si cette association n'avait pas été présente pendant cette période et même aprés, je n'aurais pas eu la force de tout affronter, car avec la maladie de l'enfant c'est aussi la remise en question du couple. Nombreux se séparent car c'est vraiment une chose terrible, qui abîme profondément le coeur, les points de repère volent en éclat. Heureusement cette association Soleil au Coeur, notre roc, nous avons pu nous y accroché, nous y effondrer, il nous a fait don de quelques pierres pour nous reconstruire. 4 mois plus tard, notre Léo avait repris du poids, avait grandi, nous pouvions l'emmener passer la journée dans notre univers, rencontrer toutes ces personnes présentes et aujourd'hui cher à nos coeurs. puis nous avons enfin pu regagner notre domocile, 7 jours aprés nous avons pris notre renvanche et une petite soeur était en route. Léo aura 6 ans en novembre, une petite soeur qui aura 5 ans en avril, un petit frére qui aura 2 ans en novembre. Notre revanche sur la vie a été prise, aujourd'hui mardi 30 aout 2011 il est retourné pour sa visite  en Hopital de jour à la Timone Enfant à Marseille et tout va bien, se sont des visites régulières, tous les 3 à 4 mois car sont foie est resté très abîmé.

Je me suis faite une promesse, faire quelque chose pour cette maison qui nous à soutenu, et surtout qui nous a permis de rester au chevet de notre enfant car à cette période nous vivions à 300 km de Marseille, nos moyens financiers ne nous aurait pas permis de rester dans cette ville. Nombreuses sont les familles dans cette situation, même si il n'y a pas de précarité à l'arrivée c'est souvent le cas lorsque les hospitalisations se prolongent, car malheureusement souvent les emplois sont quittés pour être le plus près possible des enfants. La peine et la peur sont si grandes que l'esprit reste à l'Hopital et plus rien d'autre ne compte.

Il est important, vital, indispensable que cette Maison des Parents de l'association Soleil au Coeur (et les autres aussi bien sûr) continue de rester près des familles, des enfants et des hopitaux.

J'ai créé  ce couple d'oursons pour tenir ma promesse, pour aider cette Maison des Parents,  je sais que je suis loin de leur apporter autant que ce qu'ils ont pu nous offrir. Mais tout le monde sait que la solidarité peu abattre des montagnes, ériger des forteresses. Chaque couple vendu est une petite pierre apportée à ce Roc qu'est l'association Soleil au Coeur, c'est aussi un peu de force apporté à un enfant qui a ses parents près de son chevet, c'est un soulagement pour des parents de rester près de leur enfant malade.

Merci pour eux de votre soutien.

Céline

Commentaires (2)

1. buche 09/11/2011

bravo pour votre courage et pour le courage de notre Léo. Bravo pour ce que tu fais pour cette association, c'est parfois difficile pour certaine personne de se souvenir de se que l'on a fait pour elle....mais toi tu n'as rien oublié et tu t'investie à ton tour si tout les citoyen avaient se comportement le monde serait meilleur.
Félicitation

2. suRouland Christiane 09/11/2011

Chaque fois que je lis ce message j'ai les larmes aux yeux,c'est super ce que tu fait.Marie et Ferdinand sont une ame dans la maison,continue tu verras que ces nounours porteront le bonheur dans beaucoup de foyers.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×